24/05/2024

Office Address

123/A, Miranda City Likaoli
Prikano, Dope

Phone Number

+0989 7876 9865 9

+(090) 8765 86543 85

Email Address

info@example.com

example.mail@hum.com

Être proche aidant, qu’est-ce que ça signifie ?

Être proche aidant, qu’est-ce que ça signifie ?

Être un proche aidant, ça signifie être en charge d’une personne en perte d’autonomie ou de mobilité et ainsi devenir coordinateur entre les différents acteurs impliqués dans son bien-être. Aujourd’hui, le nombre d’aidants ne cesse de croître en France.  

À travers cet article, nous faisons un tour d’horizon sur qui sont ces aidants et de quelles aides financières peuvent-ils bénéficier. 

Qu’est-ce qu’un proche aidant ?

Un proche aidant est un aidant, souvent familial, au quotidien d’une personne en perte d’autonomie ou en situation de handicap. L’aidant peut être le conjoint, le concubin, le parent, l’enfant ou encore une personne résident avec ou proche de la personne aidée (voisin, ami…).
L’aidant contribue donc à la réalisation de certaines ou toutes les tâches du quotidien à domicile tels que le ménage ou les courses par exemple.

D’après une enquête de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) datant de 2019, en France, 3,9 millions de personnes apportent une aide à un proche de manière régulière et fréquente. De plus, depuis 2005, le rôle des aidants devient reconnu et ceux-ci peuvent bénéficier d’aides financières.

Quel est le rôle du proche aidant ?

Le rôle du proche aidant est essentiel, car il implique la consécration de son temps à l’aide à la personne en perte d’autonomie ou en situation de handicap, ce qui peut parfois impacter sa vie professionnelle ou personnelle.

L’aidant peut ainsi assister à plusieurs tâches diverses : aides ménagères, aides administratives, aide au déplacement, aides pour la toilette, mais également le soutien moral ou psychologique.

Quelles aides financières pour les proches aidants ?

  • L’Allocation journalière de proche aidant (AJPA) est une aide financière qui s’adresse à toute personne résidant en France qui arrête complètement ou partiellement son activité professionnelle afin de se consacrer à l’aide d’un proche en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Elle est versée, sous certaines conditions, par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA)
  • L’aide au répit est une aide permettant aux proches aidants de personnes bénéficiant de l’APA, de se consacrer du temps en finançant des solutions telles que l’accueil de jour ou de nuit de la personne aidée ou encore un hébergement temporaire en établissement spécialisé.
  • Les aides fiscales peuvent être octroyées aux proches aidant hébergeant la personne aidée chez eux.
  • Le congé de proche aidant permet de suspendre ou réduire son activité professionnelle pour accompagner le proche aidé au quotidien. Ce congé est fixé à 64,54 € depuis le 1er janvier 2024.
  • Il est possible d’être rémunéré en étant proche aidant en devenant salarié de la personne aidée 
    Si la personne aidée bénéficie de l’APA : l’aide financière versée par l’APA peut être utilisée pour rémunérer l’aidant. Cependant, ce n’est pas valable si le proche aidant est l’époux, le concubin ou le partenaire de PACS. 
    Si la personne aidée bénéficie de la PCH : l’aide financière versée par la PCH peut être utilisée pour rémunérer l’aidant. Cependant, ce n’est pas valable si le proche aidant est le conjoint, époux ou partenaire de PACS, le parent, une personne à la retraite ou une personne exerçant une activité professionnelle à temps plein. Ces restrictions peuvent néanmoins être levées si la personne aidée est en situation de handicap et nécessite une aide totale pour les activités de la vie quotidienne ou d’une présence constante au logement au quotidien.
    Si la personne aidée ne bénéficie pas de ces aides financières : elle peut donc employer un proche aidant en tant que salarié. Cependant, elle ne bénéficie pas d’aides financières pour supporter le salaire. Le salariat du proche aidant entraîne certaines responsabilités juridiques pour les 2 acteurs.

Comment se préparer à être un proche aidant

Afin de pouvoir mieux accompagner son proche, des formations sont disponibles. Elles permettent d’appréhender son rôle d’aidant, établir une relation de proximité avec son proche aidé ainsi que se renseigner sur les besoins relatifs aux maladies potentielles que les personnes aidées peuvent avoir. L’Association Française des aidants ou la Compagnie des aidants proposent des formations/sensibilisations afin d’accompagner les aidants dans la prise en main de ce rôle.

Trouver du soutien en tant que proche aidant

Même les proches aidant ont besoin d’aide ! Il existe plusieurs centres afin d’accompagner et d’assister les proches aidants au quotidien.

  • Vous pouvez contacter une plateforme d’accompagnement et de répit en consultant l’annuaire des points d’information locaux.
  • Des psychologues sont également disponibles pour vous accompagner au quotidien grâce à des entretiens individuels. Vous pouvez consulter le site Pour soutenir les aidants” pour avois plus d’informations.
  • Vous pouvez également retrouver des groupes de paroles de proches aidants proposés par certaines associations tel que le Café des aidants
  • Afin de bénéficier de temps libre en tant que proche aidant, il existe plusieurs solutions mises en place. Vous pouvez les découvrir en consultant le site “Pour les personnes âgées”