21/04/2024

Office Address

123/A, Miranda City Likaoli
Prikano, Dope

Phone Number

+0989 7876 9865 9

+(090) 8765 86543 85

Email Address

info@example.com

example.mail@hum.com

Visites conjointes : comment les ergothérapeutes et les artisans collaborent (enfin)

Visites conjointes : comment  les ergothérapeutes et les artisans collaborent (enfin)

Les entreprises d’Assistance à Maitrise d’Ouvrage (ou AMO) opèrent en premier lieu en diagnostiquant les besoins du ménage. Ceci, afin de garantir une adaptation optimale du logement pour les seniors et les personnes à mobilité réduite. C’est dans cette continuité que des ergothérapeutes ou diagnostiqueurs-autonomie se rendent au domicile des bénéficiaires pour arriver à une conclusion autour des aménagements à prévoir pour adapter le logement. 

Parfois, les ergothérapeutes se rendent seuls au domicile des bénéficiaires. Mais BelAvie, en tant qu’AMO, développe une forme de visite particulière consistant à faire accompagner l’ergothérapeute d’une entreprise ou d’un artisan qualifié, souvent déjà choisi(e) préalablement par le bénéficiaire. Ce dispositif s’appelle la “visite conjointe“.

Comment sont programmées les visites conjointes ?

Il y a plusieurs moyens de programmation pour les visites conjointes :

  • Tout d’abord, l’entreprise du bâtiment peut directement contacter un Assistant à maîtrise d’ouvrage tel que BelAvie afin de programmer une visite conjointe avec un ergothérapeute. A ce moment, l’entreprise a déjà été choisie par le ménage, voire, a établi un pré-projet.
  • L’inverse est également possible ! Les AMO peuvent solliciter les entreprises du bâtiment afin qu’une d’entre elles soit présente, en fonction des besoins des bénéficiaires. Chez BelAvie, la mise en place de la Project Place “BelAvie Manager” est un moyen de solliciter les entreprises du bâtiment par rapport aux besoins relevés à l’ouverture d’un dossier d’accompagnement. Dans ce cadre, le ménage s’est déjà engagé auprès de l’AMO avec un contrat d’assistance avant que l’entreprise ne soit contactée avec son accord.

Comment se déroulent les visites conjointes ?

Tout d’abord, la visite est programmée afin de permettre aux ergothérapeutes, ainsi qu’aux entreprises, d’être sur le lieu au même moment. Ensuite, les ergothérapeutes évaluent les lieux et posent des questions aux bénéficiaires habitant dans le logement afin d’arriver à un diagnostic final. Les ergothérapeutes s’entretiennent avec les entreprises en fonction des préconisations évaluées pour établir une concordance entre leur avis et celui, sous entendu technico-économique, des entreprises du bâtiment, qui ont pu également évaluer les installations présentent sur les lieux. 

Après discussions entre les 2 parties et le bénéficiaire, un projet final est défini et le rapport de préconisations est envoyé en même temps que le devis de l’entreprise vers les organismes publiques pour étude de financement.

Que se passe-t-il ensuite ?

Les visites conjointes sont généralement réalisées afin de gagner du temps dans l’aboutissement du projet et ainsi arriver à un accord entre les préconisations des ergothérapeutes et celles des entreprises de travaux. Le devis est alors envoyé en concordance avec le rapport de préconisation réalisé par l’ergothérapeute, ce qui permet d’accélérer les démarches de recherches de financement, le montage des dossiers et l’aboutissement des travaux.

Avant de transmettre le dossier aux organismes de financements, l’AMO s’assure toujours que le bénéficiaire ou maître d’ouvrage est en accord. C’est toujours lui, en définitive, qui reste responsable de son projet et il garde son libre-choix.

Les avantages et inconvénients d'une visite conjointe

Les bénéfices de la visite conjointe sont multiples :

  • Tout d’abord, les visites conjointes favorisent une meilleure relation thérapeute-entreprise en permettant aux différents intervenants d’arriver à un compromis rapide.
  • Ensuite, la rapidité de la mise en place du diagnostic accélère l’avancée du dossier et permet d’obtenir les financements dans des délais plus courts.

Cependant, malgré les nombreux bénéfices, plusieurs points de vigilance sont à constater. 

  • Nous pouvons mentionner la complexité de prise de rendez-vous afin d’arranger une date où toutes les parties peuvent être présentes au sein du logement. En effet, en plus de l’ergothérapeute, le technicien doit être présent en prenant en compte les disponibilités des bénéficiaires, ce qui peut s’avérer parfois difficile à mettre en place.
  • De plus, la présence de plusieurs personnes en même temps chez le bénéficiaire pourrait être vécue comme très intrusive et brutale.

Une juste information et préparation de la visite doivent se mettre en place afin de prendre en compte correctement ces points de vigilance.

La visite conjointe est un dispositif d’intervention extrêmement intéressant, qui s’adapte à des situations précises où le projet peut être défini correctement dès le départ. Il n’est pas forcément préconisé lorsque, par exemple, des problèmes de santé ou des handicaps importants sont présents car cela amène une complexité dans la définition du projet. D’autres formats d’intervention seraient ici plus requis. Ainsi, chaque situation a son dispositif de visite adaptée. L’AMO, tel que BelAvie, est ainsi présent pour définir le meilleur dispositif en fonction des besoins des bénéficiaires. 

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.