21/04/2024

Office Address

123/A, Miranda City Likaoli
Prikano, Dope

Phone Number

+0989 7876 9865 9

+(090) 8765 86543 85

Email Address

info@example.com

example.mail@hum.com

3 idées reçues sur les ergothérapeutes

3 idées reçues sur les ergothérapeutes

Il y’a quelques jours, nous avons rédigé un article qui détaillait 3 idées reçues sur les artisans du bâtiment. Aujourd’hui, nous nous intéressons à une autre profession indispensable dans l’univers de l’adaptation de logement : l’ergothérapie !

L’ergothérapie, un métier paramédical où les praticiens visent à entretenir ou améliorer l’autonomie et l’indépendance, par exemple des personnes âgées à domicile. Dans le cadre de l’aménagement de logements, les artisans du bâtiment sont souvent amenés à collaborer au quotidien avec les ergothérapeutes.

Dans cet article, nous allons vous dénombrer certaines idées reçues sur les ergothérapeutes que nous avons pu entendre en tant qu’opérateur d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO). N’hésitez pas à prendre cet article avec humour en nous donnant votre avis ! 😉

Quelles sont les idées reçues que l'on peut parfois entendre sur les ergothérapeutes ?

  • Les ergothérapeutes ne savent pas évaluer la faisabilité technique de travaux :

“Je préconise de casser ce mur, et puis celui-là aussi. Derrière, une douche italienne de 140 par 90 avec un siège et des barres d’appui”.

Remettons l’église au milieu du village. Un projet d’adaptation de logement se conçoit à travers différentes dimensions : médico-fonctionnelle, technico-économique, financière et administrative. Les ergothérapeutes sont généralement garants de l’aspect médico-fonctionnel du projet, pas véritablement de l’aspect technique (ou autre). S’ils ne “savent” pas évaluer la faisabilité technique, c’est tout simplement car ce n’est pas à eux de le faire. Ils abordent les problématiques avec un regard global (souvent dit “holistique”) et formulent une liste de préconisations argumentées qui recommandent ou incitent ce qu’il y a de plus adapté d’un point de vue fonctionnel. Les ergothérapeutes, issus d’une formation paramédicale, établissent les situations de handicap et identifient les levier matériels, humains ou animaliers adaptés. Leur approche est extrêmement importante car c’est ce qui permet par exemple à l’artisan d’intégrer les contraintes fonctionnelles aux choix des équipements/matériaux ou encore aux professionnels socio-administratifs de justifier en toute sécurité le plan de financement auprès des organismes qui subventionnent.  Il ne faut pas considérer le rapport des ergothérapeutes comme définitif ou absolu. Il est une pièce du puzzle et, chaque partie par son expertise, équilibre la balance du projet le plus adapté.

  • Ils demandent souvent du matériel difficile à trouver :

“Le modèle de siège IX345 de la marque SUPERSIEGE serait très bien. Ou un modèle similaire”.

Devinez ? La plupart des personnes qui lisent la préconisation ne retiennent pas la dernière phrase. Quand un ergothérapeute préconise, il précise généralement un modèle. D’ailleurs, nous disons bien “préconisation” : il n’est donc pas en train de vendre ce SUPERSIEGE. Il n’aurait peut-être d’ailleurs même pas le droit de vendre ou même d’avoir des intérêts commerciaux avec le fabricant ou le distributeur. La précision du modèle d’équipement est normalement surtout là pour aider à concrétiser les caractéristiques fonctionnelles que cet équipement doit respecter. Alors, certes, le modèle IX345 (qui n’existe pas au passage) est peut être introuvable, ne fait pas partie du sacrosaint BPU de l’entreprise ou est très long à être livré mais, au moins, nous savons à peu près à quoi doit ressembler l’équipement si nous le cherchons ailleurs. Les ergothérapeutes sont ouverts aux échanges et savent reconsidérer le projet dans l’objectif qu’il aille à terme. Alors, n’hésitez pas à évoquer les limites et proposer des alternatives !

  • Equipement ou élément non retenu par les ergothérapeutes : 

9h35, Michaël, un artisan du bâtiment : “Super, je viens d’envoyer mon mail à l’ergo avec le devis en pièce jointe. On va pouvoir passer à la suite”.

14h00, le lendemain, réponse de l’ergothérapeute par mail :”Bonjour, Merci pour votre devis. Néanmoins les modèles de la barre d’appui et du siège ne sont pas adaptés. De plus, pourriez vous préciser les dimensions du receveur et s’il est antidérapant s’il vous plait ? Bien cordialement”.

14h02, Michaël : …

Vous estimez que ce genre d’échange est rare ? En tant qu’AMO, nous pouvons vous dire qu’avant que nous ne proposions des méthodes et outils d’intervention spécifiques et efficaces, cela représentait plus de 80% des dossiers. Résultat des dossiers qui traînent, n’aboutissent qu’au bout de 18 mois ou même jamais… Comme évoqué précédemment, un projet d’adaptation de logement se compose de plusieurs expertises et personnes ! Fondamentalement, personne n’a raison mais personne n’a tort non plus. La seule vérité, selon nous en tant qu’AMO, réside notamment dans le consensus trouvé entre l’ergothérapeute et l’artisan. L’ergothérapeute ne formule pas ce genre de mail ou de demande dans l’idée de bloquer ou retarder le dossier. Garant de l’aspect fonctionnel, il se doit d’assurer son métier et son expertise de la manière la plus précise possible. La qualité avant tout. De toute manière, si le devis et le rapport ne disent pas la même chose, les organismes de financement bloqueront d’eux-mêmes. Comment améliorer les choses ? Essayer des dispositifs d’intervention efficaces : l’intervention sur devis existant ou la visite conjointe !

Alors, oui, l’ergothérapeute n’est pas le garant technique, il peut chercher des équipements très spécifiques ou il demande des ajustements de devis. Il fait simplement son métier. A savoir néanmoins qu’une pratique de l’ergothérapie efficace et pertinente dans l’adaptation de logement demande selon nous un certain “aguerrissement”. Tous les ergothérapeutes ont la compétence de participer à l’adaptation de logement, c’est un fait et cela fait même partie de leur décret de compétences ! Mais certains sont plus aguerris que d’autres. Des ergothérapeutes se spécialisent dans ce champ d’activité et développent des automatismes ou logiques d’intervention significatives. Les ergothérapeutes internes de BelAvie sont par exemple des spécialistes du métier et nous essayons, grâce à leur expertise et l’aide d’autres acteurs de l’écosystème, de diffuser auprès des professionnels français des outils et méthodes permettant de traiter les projets avec qualité et efficacité.