24/05/2024

Office Address

123/A, Miranda City Likaoli
Prikano, Dope

Phone Number

+0989 7876 9865 9

+(090) 8765 86543 85

Email Address

info@example.com

example.mail@hum.com

Lutter contre l’isolement des personnes âgées

Lutter contre l’isolement des personnes âgées

L’isolement des personnes âgées est un constat alarmant qui peut entraîner de graves conséquences sur les conditions physiques et psychologiques des séniors au quotidien. Ainsi, selon le baromètre des Petits Frères des Pauvres en France, on recense 900 000 personnes de plus de 60 ans isolées des cercles de sociabilité. 

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est l’isolement social, les effets qu’il peut avoir sur les séniors mais surtout, nous mettrons en avant certaines solutions et ressources pour combattre cet effet. 

Qu’est-ce que l’isolement social ?

On parle d’isolement social lorsqu’une personne a une absence de relations sociales avec d’autres personnes. Ce phénomène est au cœur des préoccupations pour le gouvernement. En effet, maintenir un lien social est un facteur déterminant pour le bien-être des séniors.

Quelles en sont les causes ?

Les situations d’isolement social peuvent naître de plusieurs situations et peuvent s’installer progressivement. Elles peuvent être dues à des évènements ou situations particulières :

  • Perte d’autonomie à domicile
  • Passage à la retraite
  • Perte d’un proche
  • Changement dans les habitudes ou conditions de vie
  • Exclusion numérique
  • La dégradation de l’état de santé
  • Manque d’interaction sociale

L’isolement touche toutes les catégories sociales, cependant, il a été constaté qu’il est renforcé par les situations de précarité.

Cet isolement social peut également être exacerbé par l’environnement de vie des personnes âgées

  • L’habitat dans une zone enclavée ou éloignée des services de transports ou des commerces
  • L’habitat dans des zones blanches (zones ou l’accès aux télécommunications et à internet sont limités ou inexistants)
  • Les personnes à mobilité réduite ou en perte de mobilité habitant dans un logement inadapté qui limite leurs déplacements et ainsi leurs interactions sociales

Les effets de l’isolement social

L’isolement social peut avoir un effet alarmant sur la santé physique et mentales des personnes touchées. En effet, le détachement de son entourage ou des services de proximité peut exposer ces personnes à des risques de chutes ou de blessures à domicile sans la possibilité d’appeler ou demander de l’aide. Ceci peut ainsi engendrer donc un inconfort à domicile, ce qui peut provoquer des troubles dépressifs, de l’anxiété et une baisse de volonté de vivre.

C’est pour ces raisons qu’il est primordial de remédier à cette situation pour éviter les risques de vulnérabilité et d’abus chez les personnes âgées. Le dialogue est important pour sensibiliser les proches de personnes âgées afin de mettre en place des mesures pour lutter contre cet isolement social.

Quelles solutions pour combattre l’isolement social ?

  • Renforcer les liens familiaux ou intergénérationnels : encourager les visites régulières auprès de ses proches et faire des activités ensemble permet de limiter les risques d’isolement social.
  • Faire des activités en extérieur ou s’inscrire à des ateliers : Pour combattre l’enfermement chez soi ou l’exclusion sociale, il est conseillé de s’inscrire à des ateliers à proximité de chez soi.
  • Favoriser l’accès au numérique : l’accès au numérique est un bon moyen de rester en contact avec ses proches. Recevoir des courriels ou des SMS de sa famille ou ses amis permet de garder un lien social virtuel et éviter l’isolement total de ses proches.
  • Les aidants des personnes âgées en perte d’autonomie peuvent ainsi également limiter l’isolement social. Le rôle des aidants est d’accompagner les séniors au cours de leurs activités quotidiennes et permettre de faciliter la réalisation de tâches qui peuvent devenir plus difficiles avec l’avancée de l’âge.
  • Le déplacement vers de nouvelles formes d’habitat tel que l’Ehpad ou l’habitat intergénérationnel, qui représentent une forme d’alternative à la vie isolée à domicile et réduit les risques. Ces formes d’habitat permettent de développer la vie sociale des personnes âgées, qui se retrouvent à cohabiter avec d’autres personnes. Ainsi, ces modes d’habitat permettent de réduire les barrières sociales.

Quelques ressources mises en place pour les personnes en situation d’isolement social

  • Le ministère du travail, de la santé et des solidarités a mis en place un répertoire en ligne listant toutes les structures que les personnes isolées peuvent solliciter. Il peut être consulté afin de fournir plus d’information aux personnes concernées.
  • Il est également possible de participer à des ateliers organisés dans sa ville ou son département. Le site Pour Bien Vieillir est très intéressant car il regroupe tous les ateliers proches de chez vous.
  • Il est aussi conseilé de vous rapprocher du CCAS de sa ville pour découvrir les ateliers et les activités organisées aux alentours de chez soi.
  • Certaines associations telles que la fondation « Les Petits Frères des Pauvres » proposent des initiatives afin de mettre en contact les personnes isolées avec des aidants bénévoles qui les accompagnent lors de promenades ou lors d’activités du quotidien.
  • Se sentir écouté est aussi un enjeu important pour les personnes isolées. C’est pour cette raison que certaines associations telles que « L’association Au bout du fil » ou le service « Solitud’écoute » proposent des échanges téléphoniques intergénérationnels.
  • Il est également possible de demander un accompagnement pour le numérique et pour prendre en main l’utilisation d’Internet. 
  • Certaines aides gouvernementales comme l’APA (l’Allocation Personalisée d’Autonomie) ou l’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) qui permettent aux personnes de pouvoir bénéficier de l’aide-ménagère à domicile ou d’une infirmière à domicile si le besoin se fait ressentir. Ceci permet ainsi de limiter l’isolement social et réduire les risques d’aggravation de l’état de santé des personnes âgées. Ces aides permettent également de financer des équipements tel que la domotique ou la téléassistance qui permettent de surveiller l’état de santé des séniors sans nécessairement contracter de solutions plus radicales telles qu’une hospitalisation.